Rencontre au cameroun, Ce trip ne correspond pas exactement à vos attentes ?

rencontre au cameroun

Son objectif?

Dans quel département ?

Quel est votre parcours? J'ai commencé par suivre une formation en sciences de l'éducation, un parcours au cours duquel j'ai étudié la philosophie, la psychologie mais aussi la sociologie. Mon premier contact avec le handicap a eu lieu au cours de cette formation, par le biais d'un stage dans des écoles spécialisées pour les personnes sourdes et malentendantes.

Comment s'acheter une femme au Cameroun ?

J'y ai découvert le braille ainsi que la langue des signes. J'ai poursuivi mes études en France à Strasbourg avec un DEA en sciences de l'éducation, ainsi qu'un doctorat.

  • Site de rencontre chasse et peche
  • Recherche site de rencontre serieux
  • Rencontre de nouvelles personnes en france
  • A la rencontre des Kapsiki du Nord-Cameroun de Christian Duriez - Livre - Decitre
  • Site rencontre pour medecin
  • France Alumni [Cameroun] - RENCONTRE AVEC MAÎTRE GIMS
  • Le sous-secrétaire d'Etat américain chargé des Affaires africaines Tibor Nagy a rencontré le président camerounais Paul Biya à Yaoundé, lundi 18 mars.
  • Telecharger site de rencontre amoureux

Ma thèse portait sur la pédagogie universitaire et la résistance au changement de pédagogie. Par la suite, pendant 17 ans j'ai travaillé comme conseiller culturel pour l'ambassade du Cameroun à Bruxelles. Je suis depuis 2 ans de retour au Cameroun, et j'exerce en tant que maître de conférences à l'Université de Yaoundé, dans le département rencontre au cameroun sciences sociales de l'éducation.

Témoignages

J'interviens notamment dans la formation des enseignants et des conseillers d'orientation. J'y avais présenté un sujet sur la représentation du handicap dans la communauté Vute du Cameroun. En effet, pour parler d'inclusion et faire évoluer les représentations du handicap, il est indispensable de tenir compte de l'environnement socio-culturel de chaque communauté. Nous avons aussi fait la connaissance d'Amal Bousbaa, enseignante-chercheure au sein du département de sociologie à l'Université Hassan II à Casablanca au Maroc, et commencé à travailler sur un échange entre nos trois pays : la France, le Cameroun et le Maroc.

Ce programme se découpe en 2 phases : Une phase d'observation, de participation à des séminaires, de formation dans l'établissement d'accueil.

rencontre au cameroun

Cette période permet de prendre connaissance de la façon dont fonctionne la prise en charge du handicap en France, de ce qui est mis en place pour l'accessibilité, des droits des personnes en situation de handicap, ou encore de la perception des personnes handicapées dans la société.

Il s'agit aussi de visites dans des structures comme des classes Ulis pour voir concrètement comment les choses fonctionnent ; mais aussi de rencontres avec des chercheurs qui traitent les questions du handicap.

rencontre au cameroun

Une phase d'enseignement, après analyse de ce qu'il se fait dans les pays avec lesquels l'échange se fait. Au Cameroun il y a des structures ministérielles et des associations qui s'occupent de la question du handicap.

Il y a une rencontre au cameroun de changer les choses mais pas encore assez d'implication dans le sujet, et pas assez de structures d'accueil.

rencontre au cameroun

Il s'agit d'avantage « d'intégration » que d'inclusion. On accepte et on accueille dans les classes les jeunes handicapés, mais il n'existe pas de pédagogie, ni même de matériel adaptés à l'heure actuelle.

rencontre au cameroun

L'intérêt de cet échange est de rencontrer des professionnels qui ont de l'expérience et de l'expertise sur les questions d'inclusion, pour ensuite initier une réflexion sur le traitement de la condition handicapée au Cameroun.

C'est aussi à terme de favoriser des échanges universitaires entre des étudiants des trois pays, pour que chacun bénéficie de ces différentes expériences et expertises et ainsi agir plus efficacement pour l'inclusion.

Nous le remercions également de sa venue!

Informations Importantes